Le blog Santéclair

Toutes les informations et bonnes pratiques pour mieux vous orienter en matière de santé !

Pour 9 seniors sur 10, l’audition est un enjeu de santé important
Partager
test audition

Kzenon/Shutterstock.com

 

On le sait, les seniors sont particulièrement concernés par les problèmes d’audition. Quelle perception ont-ils de cette question de santé publique ? Comment jugent-ils sa prise en charge, à la fois médicale et financière ? Sont-ils, en cas de besoin, prêts à s’équiper en audioprothèses, et à quelles conditions ?

 

Santéclair les a interrogés avec l’aide de l’institut Harris Interactive. À quelques jours de la Journée nationale de l’Audition (JNA, 12 mars), voici trois grandes leçons que l’on peut tirer de cette étude pour faciliter l’appareillage des personnes qui le nécessitent.

 

Première leçon : les seniors sont conscients de l’importance des problèmes d’audition, mais ils rechignent toujours à s’équiper


« Pensez-vous que les problèmes d’audition constituent un problème de santé important en France aujourd’hui ? » À cette question posée par les sondeurs, près de 9 seniors sur 10 répondent par l’affirmative. Oui, disent-ils, les problèmes d’audition représentent un réel problème de santé ; oui, ils sont handicapants au quotidien ; oui, ils sont difficiles à accepter. 


La conscience est d’autant plus forte que près de quatre seniors sur dix disent ressentir des problèmes d’audition. Pourtant, seuls 10% sont appareillés (de 2% des personnes de 50 à 54 ans, jusqu’à 20% des personnes de 75 ans et plus). Voilà bien le paradoxe majeur de la santé auditive : on peut à la fois être conscient du problème et de ses conséquences, être personnellement concerné et rechigner à s’appareiller !

 

Deuxième leçon : le frein financier est moins fort qu’auparavant, mais il demeure important

 
Pourquoi un tel décalage ? La première raison, citée par environ la moitié des personnes concernées, est que leur baisse d’audition n’est pas suffisamment importante pour justifier le port d’une prothèse auditive. La seconde raison, invoquée par quatre personnes sur dix, est qu’un tel équipement coûte trop cher. 

Si l’on compare ce dernier résultat avec celui d’études antérieures, l’infléchissement est cependant notable. Le frein financier reste fort, mais il l’est beaucoup moins qu’il y a cinq ou dix ans. Ceci expliquant sans doute cela, une large majorité des sondés a entendu parler du 100% santé, qui vise à limiter progressivement le montant restant à la charge du particulier après remboursement par l’Assurance maladie et la complémentaire santé (voir à ce sujet notre article sur l’application de ce dispositif en audiologie). Et, s’ils devaient s’équiper, quatre sur dix opteraient pour un équipement “100% santé”. Néanmoins, une courte majorité se dit prête à accepter un reste à charge, jusqu’à quelques centaines d’euros (il y a quelques années, on parlait en milliers d’euros !), pour avoir le meilleur équipement. 

 

Troisième leçon : la complémentaire santé, un tiers de confiance essentiel pour accompagner l’appareillage 


S’appareiller en audioprothèse est un acte qui reste difficile (bien plus que porter des lunettes, par exemple) et financièrement impliquant. Raison de plus pour bien savoir à qui s’adresser, afin d’obtenir à la fois la qualité - de l’équipement et du service de l’audioprothésiste - et un prix raisonnable.

Dans cette perspective, neuf seniors sur dix pensent qu’il leur serait utile d’être orientés vers un professionnel dont la pratique et les tarifs sont encadrés par leur complémentaire santé. Cette dernière apparaît ainsi comme un tiers de confiance essentiel dans le parcours de soins auditifs. Hélas, seuls 25% des sondés sont à même de dire si leur propre complémentaire dispose d’un réseau d’audioprothésistes répondant à ces critères de qualité et de modération tarifaire. Voilà sans doute le dernier message à retenir de cette étude : une bonne information est bel et bien la première étape d’un parcours de soins efficace !

infographie audition

 

infographie audition

 

infographie audition

 

infographie audition

Enquête réalisée en ligne du 28 janvier au 4 février 2020 par Harris Interactive pour Santéclair auprès d’un échantillon représentatif de 1505 personnes de 50 ans et plus. Ce sondage est le quatrième d’une série réalisée depuis juin 2019 dans le cadre de l’Observatoire des parcours de soins des Français.

Info+

 

Vous bénéficiez des services Santéclair ?

 

Connectez-vous à votre espace assuré sur le site de votre complémentaire santé.

De là, vous pourrez géolocaliser l’audioprothésiste du réseau Santéclair le plus proche de chez vous ou nous transmettre un devis pour décryptage et conseils.

 

Pour plus de détails sur les équipements et leur prise en charge, téléchargez notre guide pratique :

Réforme 100% santé : l’essentiel pour y voir clair sur vos aides auditives
 

Retour aux articles 

Partager