Le blog Santéclair

Toutes les informations et bonnes pratiques pour mieux vous orienter en matière de santé !

Sortie d’hospitalisation, les trucs et astuces pour éviter les couacs
Partager
Sortie d'hospitalisation

Séjourner à l’hôpital n’est pas une partie de plaisir. Toutefois, c’est aujourd’hui la fin de séjour et le suivi après hospitalisation qui cristallisent l’insatisfaction des usagers. 
Zoom sur les informations essentielles que vous pouvez exiger de l’hôpital ou de la clinique pour un retour à la maison en totale sérénité, garantie d’un bon rétablissement(1)


L’information en question

De l’avis même des usagers, la sortie est LE point noir d’une hospitalisation. C’est ce que confirme d’année en année l’enquête conduite par la Haute Autorité de santé(2). Si en 2018, 9 patients sur 10 jugent l’accueil qu’on leur a réservé à l’hôpital « bon », voire « excellent », ils se montrent en revanche beaucoup plus circonspects sur les conditions de sortie. En effet, un tiers d’entre eux dit n’avoir reçu aucune information sur la reprise d’activité après la sortie et, dans les mêmes proportions, aucune information sur les signes ou complications devant amener à recontacter le médecin. Or la sortie de l’hôpital est un moment sensible du parcours de soins où se conjuguent risques de rupture dans leur continuité et risques d’éventuelles complications. 

 

Pas de sortie sans lettre de liaison

Depuis 2017, toute personne hospitalisée doit se voir remettre une lettre de liaison. Ce document, destiné au(x) médecin(s) qui prennent le relais auprès du patient, est un vrai filet de sécurité. Doivent s’y retrouver : l’identité du patient, le motif de son hospitalisation ainsi que le nom du médecin destinataire, les traitements médicamenteux, les résultats des examens et la planification des soins. Or la lettre de liaison n’est remise au patient qu’une fois sur quatre. Et encore, la synthèse du traitement médicamenteux n’y figure qu’une fois sur trois. Pourtant elle existe bel et bien, même incomplète, dans 90% des dossiers instruits par l’hôpital. Aussi, dans la réalité pratique, l’établissement se contente d’une synthèse très souvent expédiée par courrier… dans la semaine qui suit la sortie de l’hôpital. Autant dire qu’elle perd ainsi beaucoup de l’intérêt qu’elle est censée avoir en termes de continuité dans la prise en charge. 


Anticiper, participer et prendre la main

Comment un  médecin traitant peut-il bien faire s’il n’est pas informé des modifications éventuelles qui ont été apportées à son ou ses ordonnances au cours de l’hospitalisation ? 


Pour se prémunir des déconvenues, l’usager doit jouer un rôle proactif dans la coordination de ses soins. A cette fin, il doit passer en revue tous les éléments nécessaires aux suites de son opération. Quitte à se faire une petite liste, comme pour aller aux courses, et écrire noir sur blanc tout ce qui est nécessaire et toutes les questions en suspens.

  • Penser à s’informer sur les suites opératoires : à faire (reprise ou non d’un traitement…), à ne pas faire (mouvements, bains…), que faire en cas de douleur, complications possibles et signes d’alerte, cicatrisation, reprise des activités. Sans oublier de se faire préciser les modalités de prises de rendez-vous auprès du service hospitalier pour les consultations de suivi.
  • Penser à récupérer : la lettre de liaison avec le compte-rendu opératoire, le résultat des examens, la synthèse des médicaments ainsi que les prescriptions de suivi et un contact en cas de problème… Tout en sachant malgré tout que le dossier médical peut être obtenu après le séjour en s’adressant à la personne responsable des relations avec les usagers.
  • Prévoir une check list et s’en servir peut éviter bien des situations difficiles. Mieux vaut prévenir que guérir.


MySantéclair, une aide pour votre parcours de soins 


Choisir son établissement de santé, préparer son hospitalisation, s’assurer du bon déroulement de son séjour, préparer les conditions de sa sortie, MySantéclair vous guide. Depuis le 1er janvier 2019, les assurés bénéficiaires des services Santéclair peuvent accéder, via la nouvelle plateforme MySantéclair,  au palmarès des hôpitaux du magazine Le Point, la référence dans le domaine hospitalier. 
Ils peuvent aussi consulter et éditer plus de 40 fiches pratiques portant sur des situations liées à une hospitalisation. Elles rendent simple ce qui peut paraître ou devenir vite compliqué à l’hôpital. 

 

(1)   Haute Autorité de santé- Qualité et sécurité des soins dans les établissements de santé – Décembre 2018. 

(2)  Voir les fiches pratiques Hospitalisation de MySantéclair. 

Retour aux articles 

Partager