Actualités — 2 août 2012
Le tour de France des tarifs de chirurgie réfractive

Tribune Santé publie une enquête sur la chirurgie réfractive et pointent des tarifs élevés et très variables. Prix avantageux et garanties qualité, le réseau d’ophtalmologistes partenaires de Santéclair est cité.

Jusqu’à 1750 € pour un oeil… Les tarifs pratiqués pour une intervention de chirurgie réfractive, dévoilés dans le numéro d’été de la revue Tribune Santé, ont de quoi donner le tournis.

Le trimestriel spécialisé en santé s’est intéressé aux tarifs des centres hospitaliers publics et privés dans les 10 plus grandes villes de France pour les trois techniques les plus courantes (PKR, Lasik et Lasik Femto). Principal constat de ce relevé de prix : des tarifs qui peuvent facilement varier du simple au double pour une même technique et dans une même ville.

Autre enseignement de cette enquête, les prix proposés par les chirurgiens (dont les honoraires sur cette intervention, on l’a compris, sont libres) exerçant dans le public se situent généralement dans la fourchette basse. Contrairement à ce qu’on pourrait penser par ailleurs, la région parisienne n’affiche pas les tarifs les plus élevés qu’on trouve plutôt dans les villes du sud de la France.

Une chose est certaine : avant de se lancer, un petit tour d’horizon des prix proposés par les ophtalmo du coin peut valoir le coup. Certains centres affichent leurs tarifs sur le web mais pas tous, loin de là. Il reste alors le bon vieux téléphone. « Au-delà du tarif, se pose également la question de la qualité des soins », pointe Tribune Santé. Un critère ô combien essentiel mais qu’il est difficile à évaluer pour l’usager. Sauf à questionner son chirurgien sur son niveau de compétence. Un peu délicat…

Tarifs et qualité des soins… C’est là que Santéclair intervient. « Après avoir appliqué le principe du partenariat aux soins dentaires, à l’optique ou encore aux audioprothèses, cette société filiale de plusieurs complémentaires s’est entendue avec une soixantaine d’établissements pratiquant la chirurgie réfractive ». En privilégiant ces professionnels de santé, l’usager est assuré d’un tarif inférieur d’environ 30 % à ceux pratiqués habituellement mais aussi que le chirurgien est suffisamment expérimenté.

« S’agissant des réseaux constitués avec certains professionnels de santé, la mission (de l’Inspection générale des affaires sociales – Igas –, ndlr) préconise d’en favoriser le développement au regard de leurs effets sur les tarifs pratiqués et donc la réduction des restes à charge », indiquait l’Igas dans un rapport remis tout récemment (à lire ici un article sur le sujet publié dans la foulée sur notre blog). Appliquées à la chirurgie réfractive, les conclusions de Tribune Santé vont dans le même sens. Chez Santéclair, on ne boude pas son plaisir…

Articles liés

Partage

About Author

santeclair

Commentaire (0)

Les commentaires sont fermés.