Appel d’offre « verriers » : la réponse de Santéclair à Novacel

En réaction à la lettre que Novacel a adressée aux cabinets d’Arnaud Montebourg et de Marisol Touraine, Santéclair a souhaité réagir et s’est également manifesté auprès des deux ministères. L’occasion de rappeler le bien fondé de son appel d’offre ainsi que le sérieux et la rigueur qui ont animé son déroulement.

 

Santéclair a adressé le 1er août aux cabinets d’Arnaud Montebourg et de Marisol Touraine ses observations en réponse à la lettre ouverte de la société Novacel. Cette lettre est consécutive à notre choix de ne pas retenir Novacel parmi les verriers auprès desquels les opticiens partenaires de notre futur réseau se fourniront.

Principal point soulevé dans la missive de Roger Düning, Président directeur général de Novacel, le choix qu’a fait Santéclair de ne pas retenir une société dont les verres sont dans leur intégralité fabriqués en France. « Si le mode de fonctionnement de cette plateforme se généralise à d’autres, écrit Roger Düning, quel autre choix aurons-nous que de nous aussi faire fabriquer nos verres en Asie pour plus de rentabilité et en conséquence de licencier les personnes employées sur le site de production en Picardie ? »

Fabrication française au rendez-vous

Dans sa lettre adressée aux deux ministères (dont l’intégralité peut être consultée ici), Santéclair rappelle que le fait de fabriquer en France n’aurait jamais pu être un critère exigé car contraire au droit européen. « En revanche, a été considéré comme un plus (et un plus uniquement à condition de répondre aux critères exigés) le fait de proposer des verres disposant du label Origine France garantie (label qui répond à un cahier des charges Afnor) ».

Essilor et Carl Zeiss Vision, deux des trois verriers sélectionnés, proposent une large gamme de leurs produits affichant ce label. Les verres dits « de prescription » de ces deux sociétés sont par ailleurs fabriqués environ pour moitié en France. Précisons enfin que le site de fabrication de Carl Zeiss Vision à Fougères (35) est le 2ème site du fabricant de verres dans le monde après celui de Aalen en Allemagne.

La réponse de Santéclair à la lettre de Novacel a également été l’occasion de rappeler la rigueur et le sérieux ayant animé le déroulement de notre appel d’offre (lire aussi notre communiqué de presse) : L’invitation à participer a été adressée en recommandé à l’ensemble des fabricants soit 31. Parmi eux, 11 ont fait le choix d’y répondre. Les critères d’évaluation portés à la connaissance des verriers ont été déposés chez un huissier de justice.

Un appel d’offre en bonne et due forme

Une première sélection a permis de retenir cinq fabricants en « short-list » qui ont par la suite été reçus pour une soutenance afin de récolter un complément d’information. Une pratique courante dans un processus d’appel d’offre. A l’issue de cette sélection, les trois meilleures candidatures ont été retenues : celles de Carl Zeiss Vision, Essilor et Seiko Optical.

Malgré toutes ses qualités, l’entreprise Novacel n’a pas présenté un dossier aussi performant que certains de ses concurrents, notamment en matière de recherche et développement (aucun brevet déposé depuis plus de 3 ans, aucune publication scientifique), de notoriété de la marque auprès du public français ou encore de services proposés aux opticiens.

Le rôle du réseau est de proposer des équipements d’une qualité incontestable quels que soient les besoins des porteurs et leurs demandes, délivrés par des opticiens ayant des pratiques très qualitatives tant sur le plan technique qu’éthique. Le tout en respectant des grilles de tarifs maxima qui s’inscriront dans le cadre du contrat responsable notamment pour les contrats exprimés en frais réels dans le réseau.

Un nécessaire partage de l’effort économique

Cette dernière condition implique une diminution des tarifs maxima de vente des verres aux clients et suppose donc que l’effort économique soit également partagé par les verriers. Afin de trouver un équilibre viable économiquement pour chacun (baisses des prix compensées par une augmentation des volumes), il est apparu nécessaire de limiter le nombre de verriers à trois.

Le partenariat mis en place avec les trois verriers permettra à Santéclair de proposer aux bénéficiaires de ses services des verres de qualité afin d’éviter que les opticiens partenaires soient tentés de se servir auprès de fournisseurs sans aucune traçabilité. Notre unique ambition est d’offrir à nos assurés la meilleure qualité de verres au meilleur prix.

Ce choix assumé est rendu possible grâce à l’appel d’offre réalisé, en respect de toutes les règles commerciales, concurrentielles et économiques. Notre nouveau réseau d’opticiens partenaires sera en place au 1er janvier 2015. Les détracteurs de ce dispositif n’ont de cesse de pointer l’inévitable baisse de qualité des produits proposés par les opticiens partenaires tant leurs tarifs sont moins élevés que ceux du marché. Ils vont désormais devoir trouver de nouveaux arguments…

Articles liés

Partage

About Author

santeclair

Commentaire (1)